Canada

12 article(s)

par page

12 article(s)

par page
Les caractéristiques typiques d'un whisky canadien sont l'orthographe écossaise sans "e" et la composition de plusieurs variétés de grains, c'est pourquoi environ 99% de tous les whiskys sont produits en tant que mélanges. Un Single Malt canadien est donc une exception. C'est grâce aux colons d'Ecosse et d'Irlande que le Canada, tout comme l’Amérique, peut se pencher sur une tradition séculaire du whisky. Les débuts ont été réalisés dans la seconde moitié du 18ème siècle, lorsque le seigle était l'ingrédient principal de la purée. En 1884, le «Canadian Club», de la distillerie Hiram Walker en Ontario, fut le premier whisky canadien commercialisé à entrer dans les annales. Lorsque la période d'interdiction a commencé aux États-Unis, les distilleries de whisky près de la frontière avec l’Amérique ont enregistré une croissance des ventes satisfaisante. La production a atteint son apogée dans les années 1970. Les whiskys canadiens se composent de maïs, de seigle, de blé et / ou d'orge, et peuvent même contenir jusqu'à 2% de sherry, de cognac ou de jus de fruits. La raison de la pratique dominante du mélange est évidente: lorsque le distillat sort des alambics, les «Beer Stills», il a peu de goût en soi, et cela ne peut être compensé par du stockage. Par conséquent, l'artisanat du maître mélangeur est nécessaire pour combiner différents distillats. Les whiskys canadiens sont excellents pour les débutants et la préparation de boissons mélangées. Les marques bien connues sont Masterson’s, Whistlepig, Crown Royal, Black Velvet et, bien sûr, Canadian Club. Au fait, selon la loi, un whisky du Canada peut aussi s'appeler «whisky de seigle» s'il ne contient guère de seigle.
mehr anzeigen weniger anzeigen

If you like to, we can redirect you to our local webseite, where you can place your order.